Comment associer les végétaux dans son jardin ?

Un jardin peut adopter une multitude de styles différents. Du jardin conformiste à un jardin plus artistique, rien n’est jamais laissé au hasard. Pour un résultat homogène et dynamique, il est impératif de respecter quelques règles en termes d’association des végétaux.

Comment structurer son jardin ?

Pour structurer son jardin, il est capital de connaître quelques bases de botanique. S’il n’est pas question d’apprendre la traduction latine de toutes les plantes, il est tout de même nécessaire d’en savoir quelques propriétés. Le climat et la superficie de votre jardin sont des contraintes à prendre en compte immédiatement. En effet, c’est autour des contraintes paysagères que vous pourrez composer de manière artistique votre espace extérieur.

Arbres, arbustes, plantes grimpantes, parterres de fleurs… tous les niveaux doivent être exploités pour apporter de la structure au jardin !

Quelles plantes vont bien ensemble ?

Outre l’association des couleurs qui relève d’une subjectivité absolue, certains végétaux peuvent être associés d’un point de vue purement botanique. En effet, certaines plantes se renforcent mutuellement, tandis que d’autres sont plutôt parasitaires entre elles.

Les principes végétaux à connaître

Tout ne fait pas bon ménage dans la vie, et les végétaux n’échappent pas à la règle. S’il n’existe pas à proprement parler d’une chaîne alimentaire végétale, certaines combinaisons peuvent être fatales. Cela dépend notamment de l’ensoleillement et de l’arrosage dont requièrent les plantes. Un aloe vera qui demande un sol aride et ombragé n’a, par exemple, rien à faire à côté d’un papyrus qui nécessite un sol toujours humide et ensoleillé.

A partir de quelques principes végétaux connus, vous pourrez alors vous épanouir en créant un jardin qui joue des formes, des variétés et des couleurs que la nature nous offre !

Le compagnonnage 

La technique du compagnonnage est très pratiquée dans les cultures de potagers. Dans l’objectif de réduire la consommation d’engrais et de pesticides, une simple affinité végétale peut être tout aussi efficace. C’est notamment le cas des apiacées qui se protègent mutuellement du soleil direct. Les légumineuses, également, peuvent apporter une dose d’azote intéressante dans le sol qui compose un substrat idéal pour les tomates et les cucurbitacées. L’ail et le basilic sont finalement des insecticides naturels qui protégeront votre potager de certains nuisibles.

Pour obtenir des conseils de jardinage et savoir comment associer les végétaux dans votre jardin, n’hésitez pas à contacter 1000 Paysages !

Partager l’article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une question ? Contactez-nous

Ces articles pourraient vous intéresser :

Embellissez votre jardin grâce à la maçonnerie paysagère à Aix en Provence (13)

ous avez opté pour la pose d’un gazon synthétique pour votre jardin ou votre terrasse ? Rassurez-vous, vous avez fait le bon choix. Le gazon synthétique reste beau, lisse et uniforme très longtemps. 

Cependant, comme tout lieu de passage, la pelouse synthétique de votre jardin accumule les traces de passage mais aussi de saison (feuilles mortes, branches…). Nettoyer votre gazon synthétique est simple.Pour ôter tous ces déchets verts, vous devez simplement vous munir d’un râteau souple en plastique de préférence pour ne pas agresser votre gazon synthétique à Eguilles (13) ou utiliser une simple balayette. 

Mais que se passe-t-il lorsque votre gazon synthétique est tâché par les aliments, les graisses, les traces d’urines canines ou félines et que vos enfants passent leurs journées à jouer sur cette surface salie ? Il devient alors urgent de nettoyer en profondeur cette pelouse synthétique pour éviter toute propagation de bactéries nocives pour vos proches. 

Découvrir »